La Maison des Arts Urbains

kosmopolite_barre

KAT BAGNOLET 2013- THTF

Le projet culturel est de créer un lieu ouvert au public et dédié aux arts graphiques urbains. Il pourra être constitué d’un espace d’exposition et de diffusion de l’art, d’un lieu de formation, d’animations et de ressources documentaires, d’un espace d’accueil du public et d’un espace administratif.
Afin de ne pas «enfermer» cet art urbain dans un cadre fixe, mais au contraire afin de le laisser s’exprimer dans un espace modulable et changeant, il faudrait qu’il « évolue » au sein d’un contexte vivant issu de la mise en place d’une transversalité artistique: expositions, créations in situ, performances, réalisations mixtes alliant graffiti, musique, etc…
Les objectifs de ce lieu sont d’ordres différents. L’un d’entre eux, et sans doute le principal, est de «démocratiser» et de démystifier les arts urbains, afin de montrer la dimension artistique de cette pratique. De plus, un tel espace sera l’occasion d’inviter, d’initier et de sensibiliser un public novice à cet art urbain, généralement associé à des termes péjoratifs et de lui donner une nouvelle dimension, permettant une approche différente, sensible pour le public plus averti.
L’aspect pédagogique, quant à lui, pouvant prendre la forme d’ateliers, de conférences, de visites thématiques et de diverses animations, permettra, de manière didactique, de sensibiliser un large public.
Par ailleurs, à travers ces différents objectifs et missions, est sous-jacent un enjeu patrimonial. En effet, la création dédié aux arts urbains suggère que l’objet de présentation peut être conservé, reconnu et transmis et ainsi être un patrimoine culturel entendu par le sens commun comme un héritage, des traces matérielles du passé, un témoignage de production et de création antérieures, transmises de générations en générations.

on avril 9 • by

Comments are closed.

Menu